Mission Claris : le SMPS demande de la souplesse et du pragmatisme

Publié le : 27 février 2020

Le SMPS représenté par Jérémie Sécher, Olivier Servaire-Lorenzet et Mélissa Ramos, était auditionné ce mercredi 26 février par la Mission Claris relative à la simplification administrative à l’hôpital.

A titre liminaire, Jérémie Sécher a souhaité rappeler que si le SMPS plaidait de longue date pour une gouvernance davantage médicalisée en associant également soignants et usagers, celle-ci ne pouvait être la réponse unique dans le contexte actuel de l’hôpital public. Les échanges avec les membres de la Mission lui ont permis de développer les propositions faites en la matière aussi bien par le syndicat qu’au sein du Groupe des 26, pour permettre davantage de co-construction au quotidien.

Le SMPS a aussi fait part de son regret de voir le management quel qu’il soit, assimilé à un « facteur bloquant » voire à un « irritant ». En 2020, il faudrait encore se justifier d’être directeur ou cadre alors même que la communauté hospitalière dans son ensemble plaide pour une professionnalisation des fonctions de management! Nous ne nous excuserons pas d’exister, bien au contraire!

Une fois ces fondamentaux rappelés, les propositions faites par notre syndicat ont principalement porté sur la réaffirmation du management de proximité à l’échelle du service ainsi que sur des possibilités nouvelles d’évaluation des manageurs comme des organisations.

Enfin, le SMPS a souligné que si les GHT constituaient un atout pour les territoires, il apparaissait nécessaire d’une part d’en évaluer le périmètre et d’autre part de leur permettre d’agir avec plus de souplesse en fonction de leur degré de maturité. Laissons aux acteurs locaux le soin de prendre des initiatives, d’être audacieux et innovants !

Le SMPS tient à remercier le Pr Claris et les membres de la Mission pour leur écoute et sera attentif aux propositions qui seront faites à l’issue de leurs travaux.