Renouvellement des instances du SMPS

Publié le : 29 mars 2019
Mots clés : SMPS , Délégation

Le SMPS a procédé au renouvellement de son Bureau national. Une seule liste était candidate, emmenée par Jérémie Sécher, président sortant.

Le nouveau Bureau national du SMPS est désormais composé de :

  • Président : Jérémie Sécher, Directeur du Groupe hospitalier Sophia Antipolis Vallée du Var
  • Vice-Présidente de la Catégorie DH : Catherine Latger, Directrice du Centre Hospitalier Rives de Seine
  • Vice-président de la catégorie D3S : Frédéric Cecchin, Directeur adjoint de l’EHPAD de Villefranche-sur-Mer
  • Vice-président de la catégorie DS : Rémy Chapiron, Directeur des soins au Centre Hospitalier de Verdun
  • Vice-présidente de la catégorie Cadres administratifs : Carine Grudet, Responsable du service juridique du Centre Hospitalier de Versailles
  • Vice-président de la catégorie Cadres techniques : Jean-Marc Novak, Ingénieur hospitalier au Centre Hospitalier Gérard Marchant de Toulouse
  • Vice-président de la catégorie Cadres de santé : Fabien Starck, Cadre supérieur de santé à la Direction des Soins du Centre Hospitalier de Pont-à-Mousson
  • Secrétaire national : Olivier Servaire-Lorenzet, Directeur du CH de Blois
  • Secrétaire national : Emmanuel Luigi, Directeur général adjoint au Centre Hospitalier Universitaire de Besançon
  • Secrétaire nationale : Christelle Gay, Directrice adjointe au CDSEE Les Pennes-Mirabeau
  • Secrétaire nationale : Céline Laroche, Directrice des soins au Centre Hospitalier de Saint-Dizier
  • Secrétaire national : Laurent Donadille, Directeur du Centre Hospitalier d’Arles
  • Secrétaire nationale : Marie Hiance, Directrice adjointe au Centre Hospitalier de Saint-Denis

Issue de la volonté de rassembler les différentes sensibilités du SMPS, la nouvelle équipe va dès à présent s’atteler à construire, avec l’ensemble des élus et représentants, un programme moderne, renouvelé et fédérateur, porteur d’ « ambition » :

  • Agir pour la reconnaissance de la complexité croissante de nos métiers et l’amélioration de notre bien-être au travail
  • Marteler l’importance de préserver l’autonomie de nos établissements et de notre action, dans un contexte de tentation parfois excessive d’étatisation
  • Bouger les lignes pour la reconnaissance de la plus-value du management dans nos établissements et pour la santé en général
  • Innover toujours plus pour la promotion et la défense individuelle de nos adhérents et celle de nos collègues en difficulté, ainsi que pour l’accompagnement des parcours professionnels (aide et valorisation de l’évolution professionnelle mais également soutien accentué en cas de mobilités)
  • Tisser un réseau territorial d’élus et de représentants pour faciliter le relai de l’action collective et valoriser l’engagement.
  • Imaginer constamment des solutions de court, moyen et long terme pour l’amélioration de notre système de santé et de nos conditions d’exercice
  • Ouvrir notre syndicat à d’autres catégories de manageurs de santé et notamment aux médecins qui partagent nos valeurs et notre ambition, et agir pour une convergence de nos intérêts partagés
  • Négocier de façon constructive et offensive pour la modernisation et la valorisation de nos statuts au regard de l’évolution croissante de nos responsabilités