Le SMPS condamne des violences contre des directeurs d’hôpital

Publié le : 16 avril 2018
Profil : DH

La semaine dernière, deux directrices ont été prises à partie dans l’exercice de leurs fonctions. Le Comité Technique d’Établissement a été brutalement interrompu par un groupe de personnes se réclamant d’un comité de défense de l’hôpital.

Ces personnes ont menacé les directrices présentes de les retenir tant qu’elles n’auraient pas eu toutes les réponses à leurs questions, perturbant gravement une instance représentative du personnel. Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre pour que les directrices puissent sortir de la salle de réunion. Dans les jours qui ont suivi, une affiche mettant en cause l’une des directrices de manière injurieuse et diffamatoire a été placardée dans la commune de l’hôpital.

Le Syndicat des Manageurs Publics de Santé condamne fermement de tels agissements. Ce mode d’action, qualifié par les intéressés de « coup de poing », témoigne d’une brutalisation des rapports sociaux qui expose personnellement les manageurs hospitaliers, d’une façon injuste et disproportionnée.

De telles menaces, bien qu’elles soient répréhensibles, deviennent de plus en plus fréquentes.

Le SMPS porte la vision des directeurs et des cadres hospitaliers, fidèle aux valeurs d’un service public de santé tourné vers l’avenir. Il a pour ligne de conduite d’apporter un appui exigeant et attentif aux transformations du système de santé qui lui paraissent justifiées.

Il ne peut pour autant admettre que les manageurs hospitaliers portent seuls, sur le terrain, au prix d’une implication physique et psychique excessive, la responsabilité de ces transformations.

Il ne peut non plus tolérer que toutes les menaces et actions agressives de prétendus comités de soutien, malgré les dénégations faussement indignées qui s’ensuivent, restent sans suite.

Le SMPS demande aux pouvoirs publics de rappeler fermement à la règle les personnes à l’initiative de tels actes, et de prendre toute initiative permettant d’apaiser les tensions sociales croissantes dans les hôpitaux.

Le SMPS souhaite que les manageurs hospitaliers, pleinement investis dans leur mission, bénéficient de la part des pouvoirs publics, et notamment de la part de l’Agence Régionale de Santé, d’un soutien constant, bienveillant et public.