Pour le SMPS, l’attente reste grande

Publié le : 14 juin 2018

A l’occasion du congrès de la Mutualité Française à Montpellier, le Président de la République a présenté les principes à partir desquels il voulait initier une véritable refondation du système de protection sociale, basée sur la solidarité et l’efficacité. Le SMPS partage les orientations présentées.

S’agissant du système de santé et de la prise en charge de la dépendance, (mention d’un Cinquième risque), le SMPS partage à la fois le constat fait par le Président de la République ainsi que que les principaux objectifs affichés : approche territoriale, patients acteurs de leur propre santé, professionnels de santé responsabilisés et soutenus, mobilisation de tous les acteurs de santé dans les réseaux de santé, plus de liberté et moins de bureaucratie, financement à l’acte et à l’activité aménagés…
Néanmoins, si les intentions sont partagées, il n’en reste pas moins que le SMPS reste sur sa faim.

Les travaux engagés par la Ministre de la Santé sur la transformation du système de santé n’étant pas finalisés, le Président de la République fera des annonces sur l’avenir du système de santé au cours de l’été.
Le SMPS tient à faire savoir qu’il restera vigilant et fera valoir ses propositions jusqu’aux termes de cette consultation, au nom même du respect réel des principes affichés par le Président de la République.

Il prend cependant acte des « cinq services au minimum » accordés à chaque français pour prendre en charge leur santé : le médecin traitant , la permanence et l’accès aux soins non programmés, la continuité des soins, la gradation des soins, le dépistage et la vaccination.
Pour le SMPS, ces « cinq services » doivent constituer les principes directeurs du nouveau service public de santé territorial auxquels doit répondre chaque acteur de santé pouvant prétendre au financement de la solidarité nationale.