« Ma Santé 2022 » : Faut-il vraiment un traitement par ordonnance ?

Publié le : 14 février 2019
Mot clé : Plan Santé

Le Projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé a été présenté hier en Conseil des ministres. Ce texte porte des dispositions intéressantes au regard des défis immenses auxquels nous sommes confrontés et conformes à l’esprit des propositions que le SMPS a formulé.

Pour autant, la question de la méthode nous interpelle. Le texte de loi ne comporte que des mesures dont les précisions seront apportées ultérieurement, par ordonnance.

Vouloir transformer par voie d’ordonnances, en écartant le Parlement et tous les corps intermédiaires, ne peut être un exemple à suivre pour la démocratie sanitaire tant recherchée. Le grand débat national n’étant pas encore achevé, l’incohérence est encore plus importante, la santé faisant partie des services publics préférés des Français.

Par ailleurs, le SMPS alerte les pouvoirs publics sur l’état du climat social des professionnels qui est extrêmement dégradé dans le secteur sanitaire et médico-social. La verticalité des mesures qui s’annoncent ne peuvent que creuser le fossé entre les décideurs et les hospitaliers et laissent encore de côté les patients, pourtant premiers concernés.