#ElectionsProfessionnelles2018 – Donner à chacun les moyens de construire un parcours professionnel efficace et consolidé

Publié le : 9 novembre 2018
Profil : DH
Mot clé : Elections

Permettre à chaque directeur de construire son parcours professionnel de façon efficace est l’un des engagements forts du SMPS.

Face à des métiers exposés ou des conditions d’exercice difficiles, il est essentiel de garantir la possibilité à chaque directeur de construire un parcours professionnel adapté à ses besoins et ses souhaits.

Ces parcours doivent être permis pour toutes et tous.
La parité et l’égalité professionnelle dans l’accès aux emplois et dans le déroulement de carrière sont une exigence.
Dans le droit fil des actions qu’il soutient dans son réseau pour la parité à l’hôpital « Parité what Health ? », mais aussi de ses engagements dans la mise en œuvre du protocole pour l’égalité professionnelle, le SMPS est à nouveau engagé dans la négociation d’une nouvelle version du protocole inter-fonction publique.
Le SMPS demande donc aux pouvoirs publics de prendre des mesures concrètes pour faire de cet objectif essentiel une réalité en termes de formation, égalité salariale et accès aux plus hauts emplois.
La diversité des parcours est une richesse pour nos établissements et notre métier.
Elle est un élément de singularité fort de notre exercice auquel le SMPS est attaché.

La capitalisation des expériences et de la diversité des déroulements de carrières doivent être favorisées.
La mobilité entre les établissements de tailles différentes, en inter-fonction publique, à l’international ou dans le secteur privé doit être soutenue. La réforme des conditions matérielles de la mobilité doit être poursuivie, en organisant la fluidité des passerelles et l’accès aux offres d’emploi en inter-fonction publique, en mutualisant les formations initiales et continues avec les grandes écoles de la fonction publique et les écoles privées de management.
Mais dans les conditions de raréfaction des postes du fait de la nouvelle donne territoriale, mais aussi dans le cadre de la réforme de l’Etat et des collectivités, il faut aussi pouvoir faciliter le rebond professionnel.
La seconde partie de carrière doit être accompagnée car les professionnels concernés sont une ressource essentielle pour le corps et le renforcement de l’expertise des plus jeunes.
De même, la valorisation des parcours dans des univers professionnels différents reste un objectif collectif même si plus de 15% des directeurs d’hôpital exercent hors du corps.
Ces opportunités reposent aussi sur la préparation des professionnels à l’exercice dans des environnements multiples.
Et elles doivent s’organiser autour de dispositifs valorisants en retour que ce soit pour l’avancement (périodes de qualification pour la hors classe ou le GRAF) ou pour l’accès aux plus hauts emplois.
Une politique de développement et de gestion des potentiels doit être au cœur de la stratégie de gestion des ressources humaines de nos corps.
L’Etat doit s’engager à nos côtés pour prolonger les dispositifs d’accompagnement individuel déjà existants à l’instar du mentoring, coaching mais également assumer la gestion collective du corps .
L’individualisation de l’accompagnement des hauts potentiels comme des directeurs qui souhaitent organiser un rebond de carrière ou une reconversion passe notamment par la rénovation des missions du Centre national de gestion.
Cet objectif prioritaire pour consolider l’exercice exigeant des directeurs doit aussi reposer sur un dispositif national de formation entièrement dédié à la spécificité des besoins, avec un financement dédié et une gestion nationale spécifique, en lien avec l’ANFH.
Cela doit passer par une évolution des missions du CNG et de l’EHESP pour être en correspondance avec l’exercice exigeant des directeurs.
C’est pourquoi le SMPS s’oppose au démantèlement financier du CNG et de l’EHESP qui constituent une tentative de déconnexion avec les milieux professionnels [lire nos communiqués sur le CNG et sur l’EHESP] .

Evoquer les parcours c’est enfin dire notre fierté d’exercer nos métiers de manageurs de santé et faire reconnaître la qualité de notre engagement au quotidien.
Le SMPS a systématiquement soutenu les collègues pris à partie dans leurs établissements dans des accès de mécontentement social inacceptables.
Ces collègues ont souvent fait preuve de courage et d’opiniâtreté pour mener à bien leur mission.
La course est longue mais le SMPS est le seul syndicat à vouloir accompagner un développement des talents au sein de notre corps, à demander la responsabilité de l’Etat pour encourager les actions d’accompagnement et enfin à lier reconnaissance individuelle aux responsabilités assumées. C’est par un soutien fort de l’Etat à leur action au quotidien qu’ils consolideront leur exercice et rendront plus visible encore la qualité du service rendu dans le contexte de leurs missions.

Les élus SMPS vous accompagnent sur le terrain dans les choix de carrière grâce à un réseau professionnel et actif et par leur action constante auprès des pouvoirs publics pour faire progresser la reconnaissance de la qualité des parcours.

Du 29 novembre au 6 décembre, votez SMPS !