CAPN D3S du 15 janvier 2019

Publié le : 15 janvier 2019
Profil :  D3S

En cette séance de début d’année, le SMPS a souhaité adresser ses meilleurs vœux à l’ensemble des membres, vœux de bonne santé, de bonheur et de réussite.

Pour les secteurs sociaux et médico-sociaux, nous formulons le vœu que les réponses adaptées à l’ensemble des enjeux et des préoccupations puissent enfin s’amorcer.

Dans ce cadre, le SMPS réclame toujours un plan global pour l’ensemble des secteurs, un plan efficace et efficient, élaboré à partir d’une réelle stratégie et d’une planification des réorganisations à mener, et en conséquence co-construit.

Le SMPS, en fonction de la pluralité des réalités locales, propose de permettre aux acteurs de disposer d’outils variés pour adapter le parcours des usagers, selon trois leviers :

  • Le renforcement des synergies avec les GHT sur les fonctions supports et les filières,
  • La mise en place d’une stratégie publique de groupes médico-sociaux en coordination avec la psychiatrie, le domicile et les autres modes de prise en charge innovants,
  • La création d’établissements avec une masse critique permettant efficience, performance et mutualisation de compétences spécifiques dans le cadre de la politique de contractualisation et d’optimisation.

Dans le prolongement, les publics accueillis doivent être au cœur des débats, que les conditions de la prise en soin et de l’accompagnement évoluent par des politiques publiques efficaces et à la hauteur des enjeux.

Ce plan ambitieux de l’offre médico-sociale, permettrait d’obtenir par ailleurs la lisibilité suffisante des perspectives de carrière des D3S.

En effet, les D3S sont les spécialistes des prises en charge au long cours, que ce soit l’enfance, le handicap ou le grand âge, puisqu’il leur incombe de proposer des solutions et de mettre en œuvre les transformations importantes que connaît le monde social et médico-social.

Cependant, il est nécessaire que les pratiques et les métiers soient accompagnés en fonction des nouvelles modalités de prise en charge et de la nouvelle donne territoriale. Nous souhaitons également que le travail des Directeurs et Directrices sur le terrain soit reconnu et davantage considéré.

En ce sens, nous souhaitons un dialogue transparent, équilibré, sincère et constructif, en laissant une place large au dialogue social concernant les corps de direction de la FPH, et à la mission d’intérêt général. A ce titre nous réitérons notre engagement à participer aux échanges.

Il faut aboutir et mettre en œuvre les réformes nécessaires dans le cadre d’une vision éthique, et obtenir la juste reconnaissance du travail des managers publics de terrain.

 

La CAPN D3S a aussi été l’occasion de découvrir les nouvelles règles de fonctionnement et de composition de la CAPN, et notamment le fait que la Fédération hospitalière de France n’y siège plus. Le SMPS, qui est intervenu durant la séance pour demander des explications, le regrette vivement et considère que cette modification des règles de représentation n’est pas un bon signe adressé aux manageurs hospitaliers, sociaux et médico-sociaux.