Quand les Présidents du SMPS et de l’AFDS se rencontrent

Publié le : 11 décembre 2020
Profil : DS

Quand les Présidents du SMPS et de l’AFDS se rencontrent

 

Le mardi 1er décembre, le Président du SMPS, Jérôme GOEMINNE, accompagné des élus de la catégorie des Directeurs des Soins (Vice-Présidente et Secrétaire Nationale), a répondu favorablement à l’invitation du Président de l’Association Française des Directeurs des Soins (AFDS) Francis MANGEONJEAN et de plusieurs membres de leur bureau national. Au cœur de cette rencontre, nous avons réalisé un comparatif de nos revendications légitimes relative au corps des Directeurs des Soins.

Au décours des échanges, force a été de constater de nombreux points de convergences entre le SMPS et l’AFDS.

 

La proposition du SMPS de transposer les traitements indiciaires et indemnitaires des Directeurs d’Hôpital (DH) au profit des Directeurs des Soins (DS) est partagée par le Président de l’AFDS Francis MANGEONJEAN. Comme le souligne très régulièrement le président du SMPS, Jérôme GOEMINNE : « A responsabilité égale- reconnaissance égale ». Ensemble, nous avons regretté que les espaces de négociation, engagé lors du Ségur de la Santé, aient été repoussés au mois de juin 2021 et ensemble nous exigeons que ce calendrier soit au plus vite resserré.

 

Concernant les perspectives de nouvelle gouvernance, la position relative à la CSIRMT et à sa présidence sont également des points largement consensuels. Ensemble, nous réaffirmons que la Présidence de la CSIRMT doit être assurée par le Coordonnateur Général des Soins, dont le positionnement et les missions appellent une très nette clarification, il ne saurait être question d’une élection.

La perspective d’une fusion entre la CME et la CSIRMT telle qu’avancée dans le projet de loi Rist, n’est pas souhaitée et là encore nous rapproche dans notre combat pour les DS. Pour rappel le SMPS met en exergue un quatuor de gouvernance et prône une deuxième Vice-Présidence du Directoire pour le Président de la CSIRMT, utilisant au service des usagers et des établissements la complémentarité des métiers plutôt que d’entretenir des oppositions historiques. Cela conforte pour l’AFDS le rôle essentiel du Directeur des Soins dans la gouvernance hospitalière.

A cet effet, la perspective de groupes de travail pluri professionnels associant soignants paramédicaux et médicaux doit être un préalable ou un incontournable à nos modes de pilotage institutionnel.

 

Selon la métaphore utilisée par l’AFDS, il y a : « un alignement de planètes entre nous ».

 

Jérôme GOEMINNE, quant à lui, a évoqué la dynamique impulsée par la nouvelle équipe du SMPS avec d’ores et déjà des actions concrètes :

  • dans les groupes de travail initiés notamment par la DGOS et le CNG
  • dans les rencontres avec le cabinet du ministre, les parlementaires et les élus de territoires

 

Les participants à cette rencontre ont souligné l’intérêt et l’opportunité actuelle de progresser de façon plus coordonnée, pour gérer le risque de brouillage des messages, partant du principe que les idées de fond pour le devenir de notre profession sont aujourd’hui largement partagées.

 

La franchise et la sincérité de nos échanges ont permis d’affirmer notre volonté de servir la pérennité et l’attractivité du corps des Directeurs des Soins. En conclusion, le SMPS adhère à la métaphore de l’AFDS, avec qui nous nous défendrons nos idées communes : « force est de constater qu’il n’y a pas une feuille de papier de cigarettes entre nous » !

 

Le 10 Décembre 2020

 

Le Président de l’AFDS                                                                                                  Le Président du SMPS

Francis Mangeonjean                                                                                                    Jérôme Goeminne