Pas de Père Noël pour les Attachés d’Administration Hospitalière

Publié le : 21 décembre 2020
Profil : CA

Les réformes hospitalières se succèdent et se ressemblent. Les attachés d’administration hospitalière sont toujours négligés. Là encore, en dépit des propos tenus par le Premier ministre soulignant l’importance de la ligne d’encadrement dans l’organisation hospitalière, les réformes de la gouvernance et leur mise en œuvre, les cadres administratifs en sont une nouvelle fois les grands oubliés.

Pourtant la comparaison avec la situation de leurs collègues des deux autres fonctions publiques est particulièrement éloquente. A responsabilités égales, régime indemnitaire particulièrement inégal.

En effet, une rapide comparaison entre les 3 fonctions publiques nous laisse entrevoir la réalité ! Cela va du simple au double (à titre d’exemple : on constate un écart de 460€ à 1100€ mensuel pour ceux ne bénéficiant pas de concession de logement). Par exemple un attaché d’administration hospitalière (catégorie A) en début de carrière gagne 1977 € Bruts après (au moins) 3 années d’études et une année passée à l’EHESP, à titre de comparaison une Aide Soignante (catégorie C) avec la même ancienneté qui travaille 2 dimanches dans le mois débute sa carrière avec une rémunération brute de 1949 €.

Pourquoi ce désamour des pouvoirs publics ? Comment expliquer que les cadres administratifs soient sous-payés au regard de leurs responsabilités par rapport aux deux autres fonctions publiques ? Où est passé le Ségur de la Santé pour celles et ceux qui ne comptent pas leurs heures ?  Notre corps est pourtant en désaffection, et le SMPS ne cesse de le souligner.

Quelles sont les mesures entreprises pour lui redonner de l’attractivité ? : ratio pour l’accès au principalat constamment restreint, GRAF pratiquement inaccessible du fait des seuils budgétaires trop élevés, iniquité de versement de NBI…).

En quoi les AAH hospitaliers ont-ils démérité alors qu’ils se sont investis comme tous les hospitaliers dans la gestion de crise ? Cela ne peut plus durer !

C’est pourquoi le Président du SMPS et la Secrétaire nationale de l’UNSA SANTE ET SOCIAUX s’associent pour solliciter dans les meilleurs délais un rendez-vous avec des services du Ministère de la Transformation et de la Fonction publique.

Il y a urgence à agir car nos métiers ne sont plus attractifs ! Nous espérons vivement que nos propos seront entendus, pour l’égalité de traitement devant les charges et les responsabilités, pour la reconnaissance du maillon essentiel de la ligne managériale et dans l’application des politiques publiques en matière de santé, il est temps, il est plus que temps, il faut agir. Agir immédiatement.

Retrouvez ci-après le courrier adressé à la Ministre de la Transformation et de la Fonction Publiques : courrier SMPS UNSA – 21 décembre 2020 – situation AAH