Ségur de la Santé : Point d’étape pour la catégorie cadres de santé

Publié le : 29 septembre 2021
Profil : CS


Sébastien Rétif, Vice-Président Catégorie cadres de santé du SMPS, lors du Congrès annuel 2021 du SMPS
Mercredi 29 septembre 2021
Dans quelques jours, nous devrions assister à la mise en œuvre de la revalorisation de la rémunération des cadres de santé. Les éléments législatifs sont attendus pour permettre une application effective au 01 octobre 2021. Les grilles de traitement indiciaire cadres de santé/cadres supérieurs de santé et les mesures transitoires sont maintenant connues.

Pouvons-nous nous satisfaire de ces nouvelles grilles indiciaires ?
La revalorisation de la rémunération des cadres de santé est bien effective. En moyenne, c’est un gain de 16 points d’indice pour notre catégorie professionnelle. C’est une belle avancée, d’autant plus si on l’associe aux 183€ nets mensuels dont tous les professionnels de santé bénéficient. Les mesures transitoires permettent à chacun de nous d’identifier soit un gain dans l’ancienneté soit une gain financier immédiat. C’est une véritable reconnaissance de la spécificité de notre exercice managérial qui nous éloigne définitivement de l’image de la « surveillante » que certains pouvaient encore avoir. C’est la plus forte augmentation de salaires pour les cadres de santé depuis plus de vingt ans. Nous nous rapprochons ainsi du traitement des cadres administratifs des trois fonctions publiques. C’est une première étape.

Quel rôle a joué le SMPS dans cette revalorisation ?
Sous la bannière de l’UNSA, nous avons participé aux négociations du Ségur de la Santé. La spécificité de notre organisation syndicale nous a conduit à avoir une attention forte concernant notre catégorie professionnelle. Le SMPS, accompagné de l’ANCIM et soutenu par l’AFDS a été à l’origine de la seule mobilisation professionnelle permettant de faire entendre la voix des cadres : une pétition de plus de 23000 signatures en quelques jours et la promesse d’un rendez-vous prochain avec le cabinet du Premier Ministre,

Est-ce que les choses vont bouger concernant notre régime indemnitaire ?
Notre revalorisation ne peut se faire sans un véritable « choc » du régime indemnitaire des cadres de santé. Les négociations concernant le régime indemnitaire s’ouvriront dans le courant du mois de Novembre 2021 et le SMPS sera force de propositions ambitieuses concernant le montant des primes allouées aux encadrants et aux cadres formateurs. Nous demandons par exemple le triplement de notre prime d’encadrement aujourd’hui de seulement 90€/mois.

Que pouvons-nous espérer de cet acte 2 du Ségur ? 
L’acte 2 du Ségur a permis une vraie revalorisation de traitement des professionnels de santé de la fonction publique hospitalière. Ceci nous permet d’espérer un vrai regain d’intérêt pour les métiers du soin, de la rééducation et les professions médico-techniques. Ces professionnels nous font aujourd’hui tellement défaut que nous sommes embolisés par les problématiques quotidiennes de gestion de plannings au fil de l’eau. Notons que, passé l’enjeu de l’attractivité, notre défi sera également celui de la fidélisation des professionnels au sein de la FPH.

Quelles actions reste-t-il à mener ?
La prochaine échéance correspond aux négociations sur le régime indemnitaire des cadres de santé. Les attendus sont importants puisqu’autour des avancées espérées se jouera toute l’attractivité de notre profession. En parallèle, nous devons poursuivre le travail de lobbying auprès des pouvoirs publics pour associer davantage les cadres de santé à la gouvernance de nos établissements. Il nous faudra également poursuivre nos analyses et nos réflexions, présenter nos propositions, modéliser nos expérimentations pour permettre à la fonction publique hospitalière de se moderniser et d’être en mesure de fidéliser ses agents.

Après cette « victoire » est-il important de s’engager au côté du SMPS en tant que cadre de santé ?
Il est essentiel de s’engager au côté du SMPS et particulièrement en ce moment. Effectivement, pour la première fois, les cadres ne sont plus les oubliés d’une réforme mais il reste beaucoup à faire pour nos collègues manageurs. De plus, comme nous l’avons évoqué, de nombreux défis nous attendent dans les semaines et les mois à venir pour notre catégorie.  A ce stade, la capacité de notre syndicat à fédérer et à porter la voix des manageurs publics de santé se traduit déjà par la création de nombreuses sections syndicales locales dans plusieurs régions et dans de nombreux établissements. Nous vous encourageons à créer et à rejoindre des sections locales SMPS. Elles sont des lieux uniques où se jouent à l’échelle locale la qualité de vie au travail des manageurs et en particulier celle des cadres de santé. Les secrétaires régionaux du SMPS sont à votre disposition pour vous accompagner en ce sens afin de faire vivre des « collectifs cadres » qui soient reconnus, écoutés et entendus.

Le SMPS continuera à se mobiliser pour les collègues faisant fonctions de cadres, les jeunes cadres, les cadres et cadres supérieurs de santé en établissement et en institut de formation.

Le SMPS porte la vision des directeurs et des cadres hospitaliers, fidèle aux valeurs d’un service public de santé tourné vers l’avenir