Mobilisation du 14 février : (Re)faire battre le cœur de l’hôpital !

Publié le : 13 février 2020

Le 14 février prochain, une nouvelle journée de mobilisation pour la défense de l’hôpital public est prévue et rassemblera la majorité des organisations syndicales tous métiers confondus.

Le SMPS soutient la démarche et les actions menées dans le cadre de cette « Saint-Valentin de l’hôpital» et confirme son appel à la mobilisation.

Le SMPS plaide ainsi pour :

Un plan en faveur de l’hôpital plus ambitieux pour le refonder

Plus d’autonomie pour nos établissements et moins de bureaucratie

De meilleurs salaires pour tous les métiers et un meilleur pouvoir d’achat pour tous les hospitaliers

Une véritable reconnaissance du secteur médico-social (reprise des propositions issues du rapports LIBAULT et IBORRA dans la future loi Grand Age, mise en œuvre effective des préconisations du rapport DENORMANDIE pour le secteur du handicap…)

Il appelle donc ses adhérents à soutenir toutes les initiatives prises à cette occasion et à signer notamment la pétition avec le SYNCASS-CFDT et le CH-FO demandant le retrait du projet de décret relatif aux emplois supérieurs hospitaliers que vous retrouverez directement en cliquant ici

Si la grave crise que traverse l’hôpital doit retenir une forte attention des pouvoirs publics, des actions en profondeur doivent être engagées rapidement. Les premières mesures du plan « investir à l’hôpital » sont encourageantes mais insuffisantes. Des propositions opérationnelles pour un système de santé renouvelé et remodelé seront faites par le SMPS d’ici à la fin du 1er semestre 2020.

Si « chacun détient sa part de solution », c’est d’abord par l’unité de la communauté hospitalière que nous parviendrons à sortir de la crise. Il faut moderniser et refondre notre système de santé, en s’appuyant sur des bases solides et avec des propositions concrètes.

Nous sommes à l’image des mobiles de Calder, indépendants mais unis par le même socle. Il s’agit maintenant de retrouver cet équilibre perdu et de recréer une symétrie des éléments.

Parce qu’hausser le ton ne suffit pas, le SMPS, fidèle à son esprit de responsabilité, travaillera de concert avec tous celles et tous ceux qui ont à cœur de refaire de l’hôpital public, un lieu d’excellence.