Directeurs des Soins : le SMPS toujours en action

Publié le : 17 novembre 2021
Profil : DS

17 novembre 2021

Le SMPS a rencontré le cabinet de Monsieur le Ministre des Solidarités et de la Santé pour faire valoir jusqu’au dernier moment nos revendications.

Céline LAROCHE et Valérie CORRE, Directrices des Soins élues au Bureau National du SMPS, ont mis à profit leur expérience de terrain quotidienne pour rappeler la réalité des fonctions de Directeurs des soins et/ou de Coordinateur Général des Soins : ce sont des métiers aux responsabilités et à la complexité égales à celles des collègues Directeurs d’Hôpital adjoints. Fort de ce constat, l’alignement de la rémunération est indispensable pour une égalité de traitement entre Directeurs.

Malheureusement, l’alignement n’était pas un objectif pour les Ministères, puisqu’ils ont pris connaissance de celui-ci pendant les négociations des groupes de travail, grâce à la prise de position initiale du SMPS.
L’alignement entre les Directeurs des Soins et les Directeurs d’Hôpital adjoints n’est donc pas atteint dans cette séquence de travail.

Toutefois, le SMPS a fait valoir une position ferme :

–          Nous demandons un calendrier de travail pour un futur alignement entre les Directeurs des Soins et les Directeurs d’Hôpital adjoints.
–          A court terme, nous demandons la mise en œuvre des conclusions des groupes de travail pour le début d’année 2022 et nous opposons à un report qui pourrait avoir lieu si nous rouvrons des discussions sans objectif clair. Nous risquons de tout perdre, comme cela a pu arriver dans le passé, alors même qu’il s’agit de nouvelles avancées.
–          Nous demandons un alignement des Primes (PFR) des Directeurs des Soins sur les Directeurs d’Hôpital adjoints. Ces éléments indemnitaires sont arrivés sur le tard dans les groupes de travail et ont été insuffisamment discutés. Reconnaissons les responsabilités des Directeurs des Soins par cet alignement encore possible en dehors du contexte du groupe de travail.
–          Nous demandons la fixation d’un calendrier raisonnable et maintenable pour  début 2022, afin qu’il existe au moins 1 poste d’Emploi Fonctionnel pour les Directeurs des Soins dans chaque GHT, en plus des Emplois Fonctionnels déjà existants.
–          Nous proposons l’instauration pour les Directeurs des Soins, et plus largement pour tous les corps de Direction (DH et D3S y compris) d’une Prime de responsabilité pour les postes les plus complexes du fait du territoire ou de la situation budgétaire concernés. Les postes les plus difficiles doivent être mieux valorisés pour être attractifs et reconnaître l’engagement des collègues.

Le SMPS a rappelé qu’il tenait une position constructive et responsable, avec fermeté et sans complaisance. Si nous souhaitons que les Directeurs des Soins soient reconnus justement comme des Hauts Fonctionnaires, il faut agir avec responsabilité dans le dialogue.

Le SMPS porte la vision des directeurs et des cadres hospitaliers, fidèle aux valeurs d’un service public de santé tourné vers l’avenir