Statut des DS: Le SMPS salue la première étape de la revalorisation des Directrices/Directeurs des soins et prépare les chantiers à venir

Publié le : 22 décembre 2021
Profil : DS
Mots clés : CSFPH , DS

Lors du CSPFH du 16 décembre 2021 étaient étudiés les projets de texte relatifs à la revalorisation des directeurs des soins dans le cadre du Ségur de la santé.

Le SMPS, aux côtés de l’UNSA Santé Sociaux, était favorable aux projets de texte présentés afin de permettre leur mise en œuvre rapide. Les Directeurs des soins pourront ainsi bénéficier de la première étape de la revalorisation de leur rémunération dès 2022.

Ce vote d’inscrit dans la continuité des groupes de travail du Ségur de la santé. Il s’agit pour nous d’une étape, car comme déjà longuement évoqué le compte n’y est pas et une opportunité a été réellement ratée de reconnaitre à la juste hauteur la qualité professionnelle de ce corps de direction de la fonction publique hospitalière.
C’est ce que nous avons porté avec force à nouveau à l’issue des groupes de travail, lors d’une rencontre que le SMPS a sollicitée avec le Cabinet du ministre de la santé. Malgré l’écoute intéressée quant à nos propositions concrètes, il nous a été indiqué que les chantiers de la revalorisation indemnitaire et indiciaire touchaient à leur fin, et que les discussions avec la DGOS avaient permis d’aboutir aux revalorisations présentées en CSFPH.

Il n’était pas envisageable pour le SMPS de se positionner contre ces projets de texte. En effet, si l’ensemble des organisations syndicales avaient votées contre ces projets de texte, le risque aurait été grand de voir le ministère ne pas appliquer les mesures de revalorisation. Nous nous opposons à un report qui pourrait avoir lieu si nous rouvrons des discussions sans objectifs, ni perspectives clairs. Fidèles à notre ligne de conduite, nous voulons par ce choix valoriser ce qui a été obtenu après d’âpres négociations pour les Directeurs des soins et de nous inscrire résolument dans une perspective proactive et non de « faux » blocage.

Force est de constater que l’inconstance de certaines organisations va jusqu’à se traduire lors du vote pour la mise en œuvre des négociations issues du GT en préférant la technique d’opposition à la mise en œuvre des avancées pour les DS, plutôt que de marteler que c’est un point d’étape et s’inscrire dans la poursuite de nos revendications.

Pour le SMPS, cela questionne finalement la réelle motivation des organisations syndicales majoritaires à faire progresser le corps des DS pour une reconnaissance au même niveau que les DH adjoints. Est-ce réellement le but poursuivi ou simplement un placebo à stratégie électorale pour éviter la fuite des électeurs ? Le SMPS et tous les lecteurs ont pu observer les changements de discours qui se sont opérés ces derniers mois puis ces dernières semaines. Ils témoignent de cette fluctuation et questionnent profondément le degré d’authenticité et de sincérité dans les convictions et les valeurs qui les anime.
Y aurait-il des craintes quant à l’action positive et ferme du SMPS ? Liées à notre engagement en tant que DS à défendre la réelle plus-value du corps dans le système de santé ? Liées à nos convictions que nous partageons avec tous les manageurs de santé ? Liées notre ligne de conduite ?Liées à notre vision tournée vers l’avenir ?

Le SMPS reste ferme et en responsabilité sur sa position : des avancées significatives sont obtenues pour les DS, elles restent insuffisantes et ne permettent pas de faire reconnaitre les Directeurs des soins comme des Directeurs adjoint d’hôpital, ce que le SMPS a porté depuis le début.

Nous nous engageons, aux côtés de l’UNSA Santa Sociaux, à poursuivre les travaux de revalorisation des Directeurs des soins, considérant l’adoption de ces textes comme une première étape et non une fin en soi. Aujourd’hui minoritaires, la question se pose clairement de l’action syndicale majoritaire depuis de trop nombreuses années, et des avancées quasi nulle obtenues pendant cet intervalle.

Le SMPS se mobilise pour porter réellement la voix des manageurs de santé, sans faux semblants, sans équivoque, avec force et conviction.
En participant au groupe de travail pour le corps des Directeurs des soins ; nous avons fait le choix d’un dialogue constructif. Même si nous rappelons que le résultat final n’est pas à la hauteur des attentes majeures et majorées par la longue période pendant laquelle aucune avancée n’a été permise aux DS, nous assumons notre choix de vote, car nous étions au rendez-vous sur le niveau d’exigence d’alignement indiciaire et indemnitaire dès le début !

La modernité portée par le SMPS continuera de faire valoir l’argumentaire, maintenant communément partagé par les organisations syndicales, d’alignement de la rémunération des Directeurs des soins sur celle des Directeurs d’hôpital adjoint. Il sera en première ligne pour rappeler ce programme statutaire qu’il a présenté aux pouvoirs publics à plusieurs reprises.

Les prochains chantiers sont les suivants :
 –          Nous demandons un calendrier de travail pour un futur alignement entre les Directeurs des Soins et les Directeurs d’Hôpital adjoints.
–          Nous demandons un alignement des Primes (PFR) des Directeurs des Soins sur les Directeurs d’Hôpital adjoints. Ces éléments indemnitaires sont arrivés sur le tard dans les groupes de travail et ont été insuffisamment discutés.
–          Nous demandons la fixation d’un calendrier raisonnable pour début 2022, afin qu’il existe au moins 1 poste d’Emploi Fonctionnel pour les Directeurs des Soins dans chaque GHT, en plus des Emplois Fonctionnels déjà existants.
–          Nous proposons l’instauration pour les Directeurs des Soins, et plus largement pour tous les corps de Direction (DH et D3S y compris) d’une Prime de responsabilité pour les postes les plus complexes du fait du territoire ou de la situation budgétaire concernés. Les postes les plus difficiles doivent être mieux valorisés pour être attractifs et reconnaître l’engagement des collègues.

Aujourd’hui à nouveau cher(e)s collègues Directeurs des soins, nous vous invitons à envisager la modernité constructive qui prône la complémentarité des métiers plutôt que la concurrence qui finalement ne sert aucun des métiers de manageurs de santé.

Nous sommes un corps professionnel de direction, et en tant que tel, des acteurs responsables assurant nos missions avec tout le professionnalisme inhérent à nos fonctions de Directeurs.

 

LE SMPS PORTE LA VISION DES DIRECTEURS ET DES CADRES HOSPITALIERS,
FIDÈLE AUX VALEURS D’UN SERVICE PUBLIC DE SANTÉ TOURNÉ VERS L’AVENIR