Situation du CNG : Les inquiétudes de la communauté hospitalière et médico-sociale

Publié le : 27 novembre 2018
Mot clé : CNG

Lors du conseil d’administration du Centre national de gestion (CNG), qui s’est tenu ce jour, les représentants de la communauté hospitalière et médico-sociale ont présenté la motion suivante :

« Les composantes représentant les établissements de santé et les personnels gérés par le CNG au sein de son Conseil d’Administration regrettent profondément la suppression de la contribution directe des établissements de santé, sociaux et médico-sociaux de la fonction publique hospitalière au budget du CNG.
Présentée sous prétexte de  simplification, cette modification a été introduite dans le PLFSS par voie d’amendement gouvernemental sans que le conseil d’administration n’ait été informé de ce projet et de ses conséquences sur les moyens accordés au CNG, et ce en amont de toute évaluation du contrat d’objectifs et de performance entre le CNG et l’Etat.
Nous estimons que le rôle du Conseil d’Administration a été bafoué. Cette réforme remet en cause le lien fondamental entre le CNG et les établissements, même si le contraire nous a été oralement assuré.
En l’absence de transparence sur les objectifs portés au travers de cet amendement, la FHF, les syndicats de directeurs et les syndicats de PH demandent, à l’unisson, au Gouvernement le rétablissement de la contribution directe des établissements, et à tout le moins l’assurance écrite de la représentation des établissements au conseil d’administration et la garantie que la dotation de l’assurance maladie assurera le financement sans érosion des missions du CNG »

Par ailleurs, les membres du conseil d’administration se sont prononcés contre le tableau des emplois, qui prévoyait une nouvelle baisse des effectifs du CNG, et contre le projet de budget 2019. C’est la première fois que le budget du CNG est rejeté : par ce vote fort, les membres du conseil d’administration ont voulu témoigner de leur préoccupation pour l’évolution et l’avenir du CNG.

Le SMPS rappelle son attachement au CNG et sa vive inquiétude sur les évolutions en cours, qui lui paraissent menacer la capacité du CNG à mener à bien ses missions, au moment où les praticiens hospitaliers et les directeurs ont plus que jamais besoin d’être accompagnés dans un contexte de réformes qui s’additionnent. Le SMPS appelle les pouvoirs publics à engager rapidement de réelles discussions, pour conforter le financement et les missions du CNG.